Un an leur sortie, nous avons fait évoluer nos réseaux privés virtuels pour en rendre l'utilisation encore plus facile. Il vous était déjà possible de créer vos réseaux et d'isoler vos serveurs en configurant manuellement vos systèmes et interfaces réseaux, grâce à la nouvelle mouture de VLAN, vous pourrez désormais créer vos réseaux privés directement depuis l'interface d'administration ou via Gandi CLI.

Il vous suffit de choisir un datacenter et de définir un nom pour créer un réseau privé virtuel, puis d'associer des interfaces réseau privées aux serveurs de votre choix. Les interfaces et serveurs seront configurés automatiquement et pourront communiquer entre eux sans besoin de configuration additionnelle. Par défaut, les adresses IP seront automatiquement attribuées par la plateforme, mais vous pouvez également configurer le masque de sous-réseau et la passerelle si vous le souhaitez.

Un cas commun pour l'utilisation des réseaux privés est d'isoler un ou plusieurs serveurs publics (par exemple, une application web) d'un serveur ou cluster de base de données, n'exposant à Internet que les serveurs applicatifs. Ces interfaces privées peuvent avoir jusqu'à 200 MBits/s de bande passante, rendant les connexions privées plus rapides que les connexions publiques.

Suivez les tutoriels disponibles sur notre wiki pour créer votre premier VLAN dès aujourd'hui :


Suite à l'annonce de la faille de sécurité Ghost, nous vous recommandons vivement de procéder à la mise à jour de vos serveurs en installant les paquets mis à votre disposition par les éditeurs de votre distribution.

Cette faille, qui affecte depuis novembre 2000 la bibliothèque glibc utilisée sur la plupart des distributions Linux et d'autres variantes d'Unix, est très sérieuse, puisqu'elle permet l'exécution de code à distance.

Nous nous assurons de la mise à disposition des paquets correctifs au plus vite sur mirrors.gandi.net

Sont d'ores et déjà disponibles les correctifs suivants :

Nous tâcherons de mettre cette liste à jour au fur et à mesure que les différents éditeurs publieront leurs correctifs.

Si vous êtes client Simple Hosting, nous vous recommandons de redémarrer votre instance.


Avec plus de 400 nouvelles extensions déléguées (portant à plus de 500 le nombre d'extensions de domaine que nous proposons), notre implantation en Asie, le lancement de Gandi CLI, un nouvel outil de suivi de l'état de nos services, un moteur de recherche de nom de domaine qui vous suggère les extensions les plus pertinentes, l'enrichissement de notre offre d'hébergement avec notamment notre nouvelle plateforme HVM, l'année 2014 a été une grosse année pour nos équipes.

Nous avons également travaillé dans l'ombre à de nombreux projets, qui verront le jour en 2015. De nouveaux arrivants, une nouvelle version de notre site web, une offre hosting repensée, toujours plus de nouvelles extensions, des projets et des évènements soutenus, l'année qui démarre s'annonce tout aussi riche.

Depuis 2000, nous avons grandi et progressé, grâce à votre soutien et vos nombreux retours. N'hésitez donc pas à nous contacter pour nous faire part de vos idées et de vos attentes, nous sommes toujours ravis d'échanger avec vous.

Nous vous souhaitons pour cette année (et les suivantes) de nombreux projets et de belles réussites, auxquelles nous espérons contribuer autant que vous contribuez à la nôtre.

Bonne année 2015 !


L'année 2015 va arriver, avec son lot de changements, comme chaque nouvelle année. Celui qui nous intéresse ici est la modification concernant la TVA applicable aux achats d'un service "électronique" (comme un nom de domaine par exemple) effectués par les résidents européens.

Pour faire court : les personnes ayant leur domicile ou leur résidence habituelle au sein de l'Union Européenne devront régler ces services électroniques (veuillez comprendre « services dématérialisés », lien comprenant la liste en bas de billet) en appliquant non plus la TVA du pays de l’Union Européenne où le vendeur est établi (en pratique où ils achètent le service), mais la TVA de leur pays de résidence (pays de consommation du service). Les règles de territorialité relatives aux achats effectués par les entreprises européennes qui ont un numéro de TVA intracommunautaire (principalement les sociétés) restent inchangées.

Évidemment, si l'on vous en parle, c'est parce que les produits Gandi (à l'exception des t-shirts actuellement) sont concernés par cette mesure.

Quelques exemples concrets : en France, la TVA est de 20%, en Espagne de 16% et au Danemark 25%.

Si un client français achète un nom de domaine à 10€ HT à une entreprise basée en Espagne, il paiera alors 12€ TTC (10€ + 20% de TVA française). Un client danois, qui achètera un domaine au même prix HT dans la même société espagnole devra, lui, s'acquitter d'un prix TTC de 12,50€ (10€ + 25% de TVA danoise). Enfin, un client espagnol paiera, lui, 11,60€ TTC (10€ + 16% de TVA espagnole).

Veuillez noter que cette mesure ne concerne que les "prestations de services de télécommunication, radiodiffusion et télévision et autres services en ligne" tels que définis par la Directive TVA. Ne seront ainsi pas concernés par la réforme les ventes « à distance » de biens physiques sur Internet (vêtements, etc.).

Sachez également que les ventes de services électroniques à des personnes qui résident dans des pays non-membres de l'UE ne seront pas soumises à la TVA européenne (export), même si ces pays sont dans l’Europe géographique (comme la Suisse, par exemple).

 

Si vous souhaitez visualiser la liste des différents taux de TVA en Europe, veuillez cliquer ici (document en PDF) ou là (site web).

Liste indicative des services fournis par voie électronique concernés :

  1. Fourniture et hébergement de sites informatiques, maintenance à distance de programmes et d'équipement.
  2. Fourniture de logiciels et mise à jour de ceux-ci.
  3. Fourniture d'images, de textes et d'informations, et mise à disposition de bases de données.
  4. Fourniture de musique, de films et de jeux, y compris les jeux de hasard ou d'argent, et d'émissions ou de manifestations politiques, culturelles, artistiques, sportives, scientifiques ou de divertissement.
  5. Fourniture de services d'enseignement à distance

Nous avons mis en ligne un nouvel outil de statistiques pour les instances Simple Hosting et les serveurs Gandi.

Cet outil permet de consulter les statistiques d'utilisation de vos hébergements, facilitant l'analyse de la performance et le diagnostic du comportement de vos applications. Vous pourrez déterminer d'un coup d'oeil, par exemple, si vous avez besoin d'augmenter ou diminuer la taille de vos instances grâce aux statistiques relatives à leur taux d'utilisation.

Son objectif est de vous aider à gérer vos projets. Nous travaillons encore activement à l'améliorer et espérons recueillir vos retours d'expérience (voir les Notes ci-dessous). Nous vous invitons à consulter ce nouvel outil dès maintenant via l'interface d'administration ou via notre API, et à nous écrire pour partager vos idées à feedback@gandi.net.

 

Accès via l'interface d'administration :

L'outil est disponible dans l'onglet "Statistiques" de votre page d'administration Simple Hosting ou Serveur. Vous y trouverez de nouveaux graphiques qui vous permettent de consulter plusieurs types d'informations :

  • Utilisation des processeurs
  • Débit réseau
  • Espace disque libre et occupé (Simple Hosting) ou I/O des disques (Serveur)
  • Utilisation de la RAM (Simple Hosting seulement) 

Vous pouvez, de plus, filtrer les données par instances/serveurs et par date, et même déterminer l'intervalle de visualisation (par exemple jour, heure ou semaine).

 

Accès via l'API :

Une méthode a également été ajoutée à l'API de Gandi, vous permettant de consommer ces données depuis vos scripts et applications. Vous pourrez ainsi importer les données sur un autre outil de monitoring ou automatiser des alertes selon vos besoins.

Pour cela, il suffit d'appeler la méthode ''api.hosting.metric.query'', en passant votre clé API et les détails de la requête en arguments, comme expliqué dans la documentation. Un exemple d'utilisation est disponible pour vous aider à démarrer.

À noter :

Si vous ne voyez pas de données relatives au débit réseau de vos serveurs, il vous faudra effectuer un arrêt puis un démarrage pour que les données soient collectées.

Pour le moment, l'outil fournit les valeurs moyennes d'utilisation pour la période choisie; dans les prochaines semaines, les valeurs représenteront plutôt l'usage maximum (95ème percentile) pour la période.

De plus amples informations vous attendent sur le Wiki. Comme d'habitude, nos équipes de support sont disponibles pour vous aider, donc n'hésitez pas à nous contacter.


Le mois dernier, nous vous proposions une bonne affaire sur les domaines .XYZ, à 3€ HT pour un enregistrement d'un an.

Pour chaque achat, 1$ était reversé à l'une de nos associations préférées, l'Electronic Frontier Foundation.

Devant le succès rencontré, nous souhaitons renouveler l'opération ce mois-ci, mais nous rencontrons un dilemme... Quelle association soutenir ? Fight for the Future, FreeBSD ou Creative Commons ?

Nous avons finalement décidé de vous laisser choisir. Votez pour votre association préférée en retweetant un des tweets de @gandi_net :

 

Creative Commons

 

FreeBSD

 

Fight for the Future

 

 

Et comme nous ne pouvions pas nous résoudre à ne favoriser qu’une seule association, nous reverserons les fonds récoltés jusqu’au jeudi 11 Décembre 2014 à chaque association, au pro-rata du nombre de retweets. 

 

Vous voulez en faire plus ? Pourquoi ne pas enregistrer un .xyz ?:

.xyz



Une vulnérabilité majeure a été révélée par les mainteneurs d'OpenSSL, voir la CVE-2014-0160 [2].

Vous devez prendre les mesures nécessaires afin de préserver la sécurité de vos services utilisant des certificats X509/SSL avec cette librairie.

Gandi a pris en compte cette vulnérabilité connue comme le "heartbleed" bug [1], touchant les versions 1.0.1 jusqu'à 1.0.1f d'OpenSSL. La version 1.0.1g ou la version 0.9.8 ne sont pas touchées.

Cette faille de sécurité existe depuis un moment et il y a une probabilité que des certificats X509/SSL aient été compromis, de manière indétectable.

Afin de résoudre ce problème, et uniquement si vous utilisez cette version d'openssl, vous devrez effectuer les opérations suivantes :
  • si vous utilisez un certificat SSL sur notre plateforme PaaS (SimpleHosting) ou via notre accélérateur web, nous avons corrigé cette faille dans la nuit, nous vous donnerons plus de détails sur l'exposition de vos données.
  • si vous utilisez notre plateforme IaaS, aussi appelée Gandi Serveur Cloud, ou un autre fournisseur d'hébergement dédié/virtualisé, en premier lieu, vous devez mettre à jour la version d'OpenSSL sur tout serveur que vous administrez vous-même (voir les mises à jour de sécurité de votre gestionnaire de paquets, par exemple, avec Debian, mettez à jour la liste des paquets avec apt-get update, puis installez la dernière version d'OpenSSL avec apt-get install openssl, ensuite redémarrez tout service utilisant cette librairie, assurez vous bien d'utiliser le dépôt officiel debian-security),
  • si vous utilisez nos certificats SSL sur des services externes, il faudra, après avoir vérifié la version d'OpenSSL utilisée, dans un second temps, regénérer la clé privée et le certificat X509/SSL correspondant, voir le tutoriel suivant pour obtenir de l'aide : http://wiki.gandi.net/fr/ssl/regenerate



Página 1 2 3 4 5
Tamaño del banner de actualidades